20 Août, 2023

Maintenance corrective informatique : Qu’est-ce que cela comprend ?

La maintenance corrective, qui comprend l’intervention immédiate en cas de pannes, est un élément essentiel de la stratégie informatique de toute organisation. Pour les Directeurs des Systèmes d’Information (DSI), son importance réside dans sa capacité à garantir la continuité de service et la performance du système d’information.

maintenance corrective informatique définition

La maintenance corrective : définition

La maintenance corrective, dans le cadre de la gestion d’un parc informatique, désigne l’ensemble des actions prises pour résoudre les pannes ou les dysfonctionnements au sein d’un système informatique. Ces interventions font généralement parties d’un plan de maintenance et peuvent être planifiées en réponse à des problèmes identifiés lors d’audits ou d’analyses de performance, ou elles peuvent être réactives, survenant en réponse à une défaillance ou à une panne imprévue.

L’objectif principal de la maintenance corrective est de rétablir le fonctionnement normal du système aussi rapidement et efficacement que possible.

Il est important de noter que la maintenance corrective n’est qu’un type de maintenance informatique parmi d’autres. Outre la maintenance corrective, il existe également d’autres types de maintenance, notamment la maintenance préventive, qui vise à anticiper et à prévenir les dysfonctionnements avant qu’ils ne se produisent. Il y a aussi la maintenance évolutive, qui implique la mise à jour et l’amélioration du système pour répondre à de nouvelles exigences ou pour tirer parti des nouvelles technologies. L’objectif ici est de maintenir l’efficacité et l’efficience des systèmes au fil du temps.

 

Quelles sont les différentes phases de la maintenance corrective ?

Phase 1 : Le diagnostic

La première étape dans la maintenance informatique corrective est le diagnostic. C’est le moment où le technicien de maintenance identifie la nature exacte du problème. Il peut s’agir d’une défaillance matérielle, d’un bug logiciel, ou d’une panne de réseau.

Phase 2 : La réparation ou le remplacement

Une fois le problème identifié, l’étape suivante est de le réparer. Cela peut impliquer la réparation d’un composant défectueux, le remplacement d’une pièce, ou la résolution d’un problème logiciel.
En cas de perte de données, une restauration du système à un état antérieur peut s’avérer nécessaire.

Phase 3 : La vérification et la validation des résultats

Après la réparation, viennent les tests. Le technicien doit s’assurer que la solution correctrice mise en place fonctionne correctement et que le système est de nouveau opérationnel.
Les résultats obtenus doivent correspondre aux objectifs fixés pour savoir si la maintenance correctrice a été réussie et que le système est en état de fonctionnement.

Phase 4 : La documentation

La dernière tâche est la documentation. Il est crucial de documenter les opérations de maintenance pour comprendre les problèmes communs ou récurrents et mettre en place des solutions à long terme.

 

L'informatique sans souci, c'est possible

Nous trouvons des réponses, pas seulement des correctifs.

Maintenance Informatique et infogérance

 

Les différents types de maintenance corrective

La maintenance corrective réactive

La maintenance corrective réactive est une opération de maintenance qui vise à remédier complètement aux dysfonctionnements de l’équipement dès la première intervention. L’objectif principal ici est d’éliminer le problème à la source pour empêcher sa récurrence. Le technicien commencera tout d’abord par un dépannage pour identifier et résoudre la panne. Ensuite, selon la nature du problème, il pourra procéder à un remplacement de pièces ou à une mise à jour du système.

Cette approche garantit que le système défectueux sera restauré à son fonctionnement optimal sur le long terme, minimisant ainsi les interruptions d’activité et optimisant la productivité.

La maintenance corrective planifiée

La maintenance corrective planifiée est une stratégie préventive qui consiste à effectuer des inspections périodiques et des vérifications systématiques afin de détecter les défauts avant qu’ils n’entraînent un dysfonctionnement. Les techniciens peuvent également effectuer des tests de performance et vérifier les configurations du système pour s’assurer qu’elles ne font pas obstacle à la stabilité globale. Les interventions correctives planifiées peuvent également comprendre le remplacement des pièces (carte contrôleur, disque dur, etc.) ou l’installation de mises à jour logicielles qui, au fil du temps, permettront d’améliorer les performances et la sécurité des systèmes.

Cette approche est particulièrement utile pour s’assurer que les systèmes informatiques continuent de fonctionner sans interruption et à leur pleine capacité.

 

Quelles sont les pannes prises en compte par la maintenance corrective ?

Panne matérielle

Les pannes matérielles sont des dysfonctionnements physiques qui affectent les composants d’un système informatique. Elles peuvent inclure des problèmes avec le disque dur, la carte mère, la mémoire, l’alimentation, ou d’autres composants matériels. Ces incidents peuvent être causés par une usure régulière, une surchauffe, un manque de maintenance, ou même des accidents tels que des renversements de liquide. Les pannes matérielles nécessitent souvent une intervention directe, telle que le remplacement ou la réparation du matériel défectueux.

Panne logicielle

Les pannes logicielles surviennent lorsque les programmes ou les systèmes d’exploitation ne fonctionnent pas correctement. Elles peuvent être dues à des bugs dans le code, des problèmes de compatibilité, des attaques virales ou d’autres problèmes. Les pannes logicielles peuvent souvent être résolues par des mesures telles que la réinstallation du logiciel, l’application de correctifs, la mise à jour du système d’exploitation, ou le redémarrage du système.

Panne de réseau

Une panne de réseau se produit lorsque la connexion entre les systèmes informatiques est interrompue. Cela peut être dû à des problèmes avec des équipements du réseau (comme les routeurs ou les commutateurs), des problèmes avec le fournisseur d’accès Internet, ou des problèmes avec les configurations du réseau. Les défaillances du réseau peuvent affecter la capacité des utilisateurs à accéder à Internet, à partager des fichiers, ou à utiliser d’autres services basés sur le réseau.

Ces dysfonctionnements peuvent souvent être résolus par des mesures telles que le redémarrage du matériel de réseau, l’ajustement des configurations de réseau, ou l’intervention du fournisseur d’accès Internet.

 

L’importance de la maintenance corrective dans le cadre d’une prestation d’infogérance

FC MICRO, conscient de l’importance de la maintenance corrective dans le bon fonctionnement des systèmes informatiques, propose cette prestation essentielle dans le cadre de ses contrats de maintenance et d’infogérance. Grâce à notre approche proactive, nous travaillons à identifier et à corriger les problèmes potentiels avant qu’ils ne deviennent des incidents majeurs. Choisir FC MICRO, c’est opter pour une tranquillité d’esprit et une fiabilité informatique accrue.

 

L'informatique sans souci, c'est possible

Nous trouvons des réponses, pas seulement des correctifs.

Maintenance Informatique et infogérance

 

Partager cet article