Comment préparer un Plan de Reprise d’Activité (PRA) informatique ?

17 Août, 2022
Concevoir un plan de reprise d'activité informatique - FC MICRO

À la suite d’une perte accidentelle de données due à un sinistre, de nombreuses entreprises se retrouvent démunies et sans aucun moyen de récupération des données. Il s’ensuit des difficultés majeures à faire redémarrer l’activité et dans les pires des cas un vrai risque de faillite.
Afin de se protéger contre de futures catastrophes, de plus en plus d’entreprises se tournent vers les plans de reprise d’activité (PRA). Mais comment s’y prendre pour créer un plan de reprise informatique efficace ? Quelles mesures devez-vous prendre pour que votre entreprise reprenne ses activités le plus rapidement en cas de sinistre ?

Sommaire : afficher

Qu’est-ce qu’un Plan de Reprise d’Activité informatique ?

Un plan de reprise d’activité informatique est un document qui décrit les mesures à prendre en cas d’interruption majeure du système informatique de l’entreprise. Celle-ci peut être causée par une catastrophe naturelle, comme une inondation ou un tremblement de terre, ou par un incident d’origine humaine, comme une panne de courant ou une cyberattaque.
L’objectif d’un plan de reprise après sinistre informatique est de minimiser les temps d’arrêt du système informatique et de s’assurer que les données et les applications critiques sont récupérées rapidement afin que les opérations commerciales puissent reprendre au plus vite.

 

Quels sont les avantages d’un Plan de Reprise d’Activité informatique bien préparé ?

Il existe de nombreux avantages à disposer d’un plan de reprise après sinistre informatique. Le premier avantage est de minimiser le temps d’arrêt du système informatique en cas d’interruption majeure. Ce temps d’arrêt peut faire perdre beaucoup d’argent à l’entreprise et avoir des conséquences néfastes sur sa pérennité.
Un autre avantage de mettre en œuvre un plan de reprise informatique est de s’assurer que les données et les applications critiques sont récupérées rapidement. Ce point est fondamental car il permet de cartographier les fonctions vitales de l’entreprise et de garantir qu’elles restent disponibles rapidement en cas de sinistre afin que l’activité puisse redémarrer aussi vite que possible.
Enfin, un plan de reprise après sinistre contribue à protéger la réputation de l’entreprise. Si une entreprise subit une interruption majeure et n’est pas en mesure de se rétablir rapidement, sa réputation pourrait en souffrir fortement. Cela peut entraîner une perte de confiance auprès de ses clients et une chute des revenus.

 

Redémarrez rapidement votre activité grace à un plan de reprise d'activité informatique - FC MICRO

 

Comment créer un plan de reprise après sinistre pour votre entreprise ?

L’une des choses les plus importantes à retenir lors de la création d’un plan de reprise après sinistre est qu’il doit être adapté aux besoins spécifiques de votre entreprise. Il n’existe pas de solution universelle en matière de reprise après sinistre. Ce qui fonctionne pour une entreprise peut ne pas fonctionner pour une autre.

 

Adaptez votre plan de reprise informatique en fonction du type de catastrophe

Toutes les catastrophes ne sont pas identiques ; chacune d’entre elles nécessite une approche différente. C’est pourquoi il est important d’adapter votre plan de reprise informatique au type de catastrophe à laquelle vous êtes confronté. Voici quelques exemples de différents types de catastrophes et de la manière dont elles peuvent être traitées :

 

Catastrophe naturelle

En cas de catastrophe naturelle, il est important de prévoir une solution pour relocaliser rapidement vos employés et votre équipement. Il est également conseillé d’avoir à portée de main une liste de numéros de téléphone d’urgence.

 

Cyberattaque

En cas de cyberattaque, il est essentiel d’avoir un bon système de sécurité en place. En outre, vous aurez besoin d’une stratégie pour réagir à l’attaque, par exemple pour informer vos clients et restaurer les données perdues.

 

Défaillance du matériel

En cas de défaillance matérielle, il est important de disposer d’un équipement de rechange ou d’avoir un plan pour réparer ou remplacer rapidement le matériel défaillant.

 

Identifiez les risques de votre organisation

La première étape pour élaborer un PRA consiste à répertorier tous les risques qui pourraient nuire gravement aux activités de votre entreprise. Il s’agit de risques naturels et d’origine humaine. Cela peut se faire par le biais d’un audit de sécurité réalisé par un prestataire informatique spécialisé. Vous pourrez ainsi déterminer les actifs à protéger et les stratégies à mettre en place pour minimiser les conséquences d’un sinistre.
Vous devez ensuite analyser les impacts de chaque risque identifié sur votre entreprise. Cela vous permet de donner la priorité aux plus critiques d’entre eux. Pour ce faire, répondez aux questions suivantes pour chaque type de risque :

  • Quels sont les différents risques auxquels mon entreprise est exposée ?
  • Quelle est la probabilité que cela se produise ?
  • Quelles seraient les conséquences si cela se produisait ?
  • Combien de temps faudrait-il pour s’en remettre ?

Sur la base de cette analyse, vous serez en mesure de déterminer quelles catastrophes constituent la plus grande menace pour votre entreprise et requièrent le plus d’attention dans votre plan de reprise.

 

Identifiez les risques de votre entreprise - FC MICRO

 

Créez une équipe pour élaborer le plan de reprise

Une fois que vous avez identifié les risques, il est nécessaire de créer une équipe chargée d’élaborer le plan de reprise après sinistre. Cette équipe doit être composée de personnes ayant une expertise dans différents domaines de votre entreprise.

 

Dressez la liste des services essentiels de votre entreprise

Vous devez déterminer quelles fonctions sont essentielles à la survie de votre entreprise. Il s’agit des systèmes et des données qui sont vitales à la poursuite de votre activité. Cela vous permettra de vous concentrer sur elles dans votre plan de redressement. Pour ce faire, répondez aux questions suivantes :

  • Quelles sont les activités dont mon entreprise ne peut plus se passer ?
  • Quelles seraient les conséquences de la perte de cette fonction ?
  • Combien de temps mon entreprise pourrait-elle survivre sans cette fonction ?

Veillez à inclure tous les aspects de votre entreprise dans cette analyse, telle que la production, le marketing, les finances, les ressources humaines, etc.

 

Définissez en priorité les activités à redémarrer

Pour ce faire, créez une “analyse d’impact sur les activités” (BIA). Cette étude consiste à analyser les conséquences d’une interruption de chaque activité sur le fonctionnement global de l’entreprise. Elle permet d’établir un classement de l’importance du redémarrage des différents services et d’adapter le plan de reprise informatique en conséquence. Le redémarrage de certaines activités peut être plus complexe que d’autres et nécessiter plus de temps.
La hiérarchisation des activités permet également d’adapter les ressources mises à disposition pour la reprise informatique. Si le budget de l’entreprise est limité, il peut être nécessaire de se concentrer sur les activités les plus critiques.

 

Déterminez la durée acceptable d’une interruption de service

L’étape suivante consiste à déterminer la durée maximale d’une interruption de service que votre entreprise peut tolérer pour chaque fonction critique. Cela vous aidera à comprendre ce qu’il faut faire pour que votre entreprise soit à nouveau opérationnelle le plus rapidement possible. Pour ce faire, répondez aux questions suivantes :

  • Quelles sont les conséquences d’une interruption prolongée de cette fonction ?
  • Quelles sont les alternatives disponibles pour maintenir cette fonction pendant une catastrophe ?

 

Choisissez la bonne solution de récupération pour chaque fonction critique de votre entreprise

Lorsque l’on parle de récupération des données, on pense en premier lieu à une solution de sauvegarde. Il s’agit effectivement d’une étape importante, mais ce n’est pas la seule à envisager en cas de sinistre. En effet, chaque fonction de votre entreprise doit pouvoir poursuivre son activité, même en cas d’incident majeur. Pour cela, il faut choisir la bonne solution de reprise pour chaque fonction critique. Ces solutions reposent sur trois piliers : la sauvegarde des données, la continuité des applications et l’accès à vos installations.

 

Solution de sauvegarde externalisée - Bannière FC MICRO

 

La sauvegarde des données : une étape cruciale de votre plan de reprise informatique

Comme nous l’avons mentionné précédemment, la sauvegarde de vos données est essentielle pour pouvoir les restaurer en cas de sinistre. Mais il ne suffit pas de sauvegarder vos données. En effet, vous devez également vous assurer que vos sauvegardes sont sécurisées et que vous pouvez les restaurer rapidement en cas d’incident. Nous vous recommandons de :

  • Tester régulièrement votre sauvegarde pour vous assurer de son efficacité
  • Stocker vos données de sauvegarde hors site afin de les protéger d’un éventuel sinistre
  • Utiliser une solution de sauvegarde automatisée pour simplifier le processus

 

Choisissez le bon emplacement pour vos sauvegardes

Il est essentiel de choisir le bon emplacement pour vos sauvegardes. Si possible, optez pour un site extérieur afin d’éviter de perdre vos sauvegardes en cas de sinistre.
Pour stocker et sécuriser vos données hors site, parlez-en avec FC MICRO et renseignez-vous sur la solution ActivPlan de FC MICRO.
ActivPlan est une offre PRA haute sécurité dédiée aux PME.

 

Continuité des applications : maintenez votre activité en cas de sinistre

En cas de sinistre, vous devez non seulement être en mesure de restaurer vos données, mais aussi de maintenir votre activité. Pour ce faire, vous devez disposer d’un plan de continuité (PCA) pour vos applications. Il s’agit de répliquer vos applications et vos données sur un site secondaire afin qu’elles soient disponibles en cas d’incident.

Il existe plusieurs solutions pour y parvenir, mais les plus courantes sont les suivantes :

  • La réplication : Il s’agit de répliquer vos applications et vos données sur un site secondaire. L’avantage de cette solution est qu’elle est relativement simple à mettre en œuvre et ne nécessite pas beaucoup de ressources. Cependant, elle présente l’inconvénient d’être vulnérable au même désastre que le site primaire.
  • La mise en grappe : Cette solution consiste à regrouper plusieurs serveurs afin qu’ils puissent se partager la charge de travail en cas d’incident. L’avantage de cette solution est qu’elle est plus résiliente aux sinistres que la réplication. Cependant, elle a l’inconvénient d’être plus complexe à mettre en œuvre et de nécessiter plus de ressources.

 

Accès à vos installations : faites-en sorte que vos employés puissent travailler de n’importe où

En cas de catastrophe, il est impératif d’être en mesure de fournir à vos employés les ressources dont ils ont besoin pour poursuivre leur travail. Cela implique généralement de leur donner accès à vos installations depuis n’importe où. Pensez à mettre en place une solution d’accès à distance.
L’offre MyCloud de FC MICRO vous permet d’accéder aux données de votre entreprise de n’importe où. Grâce à cette solution, vos utilisateurs peuvent continuer à travailler même si votre site est devenu inaccessible.

 

Découvrez le cloud privé FC MICRO dédié aux PME

 

Élaborez un plan de récupération des données

Une fois que vous avez choisi la bonne solution de récupération pour chaque fonction critique, vous devez élaborer un plan de récupération. Ce plan doit détailler la manière dont vous allez restaurer vos données et remettre votre entreprise en marche en cas de sinistre. Il doit être précis, clair et facile à suivre. Il doit également être testé régulièrement pour s’assurer qu’il fonctionne comme prévu.

 

Mettez en œuvre le plan de reprise

La dernière étape consiste à mettre en œuvre le plan de reprise. Il s’agit de mettre en place toutes les procédures et tous les systèmes nécessaires pour que vos données puissent être récupérées rapidement en cas de sinistre. Il s’agit également de former vos employés sur la manière d’utiliser le plan de reprise.

 

Documentez les processus à enclencher du Plan de Reprise d’Activité informatique

Il est essentiel de documenter les procédures à suivre en cas de catastrophe. Cette documentation doit être stockée dans un endroit sûr et être facilement accessible par tous les employés. Le plan de reprise après sinistre doit définir clairement les rôles et les responsabilités afin que chacun connaisse son rôle en cas d’interruption.
La documentation doit inclure une liste de tous les équipements nécessaires à la reprise, ainsi que les étapes à suivre pour reprendre les opérations. Il est également important d’inclure les coordonnées de toutes les personnes impliquées dans le plan de reprise informatique.
Enfin, vous devez élaborer un plan de communication. Ce plan doit comprendre des procédures pour communiquer avec les employés, les clients et les autres parties prenantes en cas de catastrophe.

 

Formez vos équipes aux procédures du PRA

Veillez à ce que vos employés soient formés au plan de reprise des activités informatiques. Cela peut paraître anodin mais il est essentiel que tous les employés sachent ce qu’ils doivent faire en cas de sinistre. Ils doivent savoir comment accéder à la documentation et où trouver le matériel dont ils ont besoin. La formation doit être effectuée régulièrement, par exemple une fois par an, afin de garantir que tout le monde connaisse les dernières procédures.

 

Formation PRA - FC MICRO

 

Testez régulièrement le plan de reprise

Les tests sont essentiels pour s’assurer que votre plan de reprise fonctionne comme prévu. Il est recommandé de le tester au moins une fois par an, mais plus souvent si possible. Vous pouvez le tester vous-même ou faire appel à une société qui le fera pour vous. Dans tous les cas, veillez à tester tous les aspects du plan, de la sauvegarde des données à la formation des employés.

 

Révisez et mettez à jour le plan de reprise régulièrement

Même si votre plan de reprise fonctionne bien, vous devez le revoir et le mettre à jour régulièrement. En effet, votre entreprise évolue au fil du temps et de nouveaux risques apparaissent. Veillez donc à tenir votre plan de reprise à jour afin qu’il puisse efficacement protéger votre entreprise en cas de catastrophe.

 

Faites-vous accompagner par un expert dans l’élaboration de votre Plan de Reprise d’Activité

Lorsqu’il s’agit de se préparer à une catastrophe, il vaut toujours mieux prévenir que guérir. C’est pourquoi vous ne devez jamais essayer de vous débrouiller seul pour préparer votre plan de reprise informatique. La meilleure façon de vous assurer que votre plan est efficace est de demander l’aide d’un expert. C’est ce qui fera la différence entre une reprise rapide de l’activité et le fait de rester dans le noir.
De nombreux aspects d’un PRA doivent être pris en compte, et un expert saura exactement ce qu’il faut faire pour préparer votre entreprise au pire. Il peut vous aider à identifier les risques associés à votre secteur d’activité et à votre entreprise, ainsi qu’à élaborer des plans d’urgence en cas de catastrophe.
En outre, un expert peut également vous conseiller sur la manière de tester votre plan de reprise après sinistre afin d’avoir la garantie qu’il fonctionnera quand vous serez en situation de crise. Après tout, la dernière chose que vous voulez, c’est que votre plan échoue au moment où vous en avez le plus besoin.
Assurez-vous que votre plan de reprise informatique soit à la hauteur des enjeux. En cas de doute, faites appel aux équipes de FC MICRO qui vous conseilleront sur le meilleur moyen de protéger votre activité en cas de sinistre.

 

Anticipez les risques majeurs avec un PRA

Ces articles pourraient vous intéresser